Si l’éducation et l’orientation suscitent des débats très virulents, les seuils des écoles supérieures ou autres formations sélectives font couler beaucoup d’encre (beaucoup plus numérique que réelle, certes !)
Quel est le seuil de l’ENSA d’Agadir ? Quel était le seuil de 2009 de l’ENCG De Tanger ? Comment se déroule la sélection en CPGE ? C’est des questions que posent très souvent les bacheliers ou leurs parents. Avec des débats parfois sans fin :

- L’année dernière le seuil de l’ENSA de Marrakech était de 13.75 pour les Sciences mathématiques mais en 2007 c’était 13.5
- Pour l’ENSA de Agadir c’était 13.5 en 2009 et 14 en 2008 !
- Pour l’ENCG de Agadir c’était 15 pour les sciences expérimentales !

Quand les seuils sont officiellement affichés, beaucoup de déçus crient au scandale, maudissent leurs sors et se demandent pourquoi les écoles sont si exigeantes ! D’une part, c’est complètement compréhensible, le fantôme de l’université fait trembler chaque bachelier, ou presque. Mais il y’a une explication à tout !

Au Maroc, comme dans tout les pays du tiers monde, l’offre de formation est limitée. Alors qu’en France on parle de 215 écoles d’ingénieurs et autant d’écoles de commerce sans oublier le nombre de centres de classes préparatoires, des formations en arts, des formations universitaires sélectives, des IUT et j’en passe ! Au Maroc, et je le dis avec en ayant un petit pincement au coeur, nous avons à peine une vingtaine d’écoles de commerces et une trentaine d’écoles d’ingénieurs (privées comprises) ! Sans parler bien sur des places offertes par chaque établissement qui sont ridicules !

Donc il est clair que le nombre de places dans les écoles supérieures et les formations sélectives est très limité par rapport au nombre de bacheliers de chaque année. Même pour ceux ayant des mentions !

On comprend pourquoi, pour une école comme l’ENCG d’Agadir par exemple, le seuil peut atteindre facilement 16 pour les sciences expérimentales comme condition initiale pour passer le concours ! Revenons un peu sur le calcul des seuils.

A partir du mois d’Avril en général, les écoles commencent à recevoir les premières demandes d’admission. Ces demandes sont traités puis envoyées au Ministère de l’enseignement supérieur. En se basant sur les notes du baccalauréat de chaque année, un seuil est calculé sur une moyenne par rapport au nombre de personnes qui peuvent passer un concours, ce nombre bien sur est lié au nombre de places disponibles.

On peut donc clairement comprendre que le seuil n’est pas calculé par hasard et qu’il dépend des notes obtenues au niveau national au baccalauréat. La conclusion, c’est que dans un système comme le système éducatif marocain,vu que les places sont limités seuls les meilleurs des meilleurs sont pris ! Donc veillez à être parmi les meilleurs de votre classe, de votre lycée, c’est ça le challenge !

Le seul conseil que je peux vous donner, c’est de vous concentrer sur votre baccalauréat, plus que 4 mois avant les examens !

Juste pour l’anecdote, quand j’étais bachelier, ma mère me disait que l’année du baccalauréat ça passait vite ! Bien sur, je ne croyais pas ce qu’elle disait ! Mais comme souvent elle avait raison !

Alors préparez vous pour votre bac ! Vous le regrettez jamais ! Et surtout vous pourrez être tranquilles par la suite ;-)

Bien évidement 9rayti.Com est là pour vous faciliter la tâche ! Alors vous n’avez plus de prétextes !

Plus d’infos sur les seuils :