Conjointement, le ministère de l’Education Nationale et TIBU Maroc, principale organisation dans l’éducation et l’insertion des jeunes par le sport au Maroc, ont annoncé mardi à Casablanca, l’organisation du 1er sommet de l’éducation par le sport en Afrique sous le thème : « Libérer le potentiel de la jeunesse africaine grâce à la force du sport ».

« Le sport ne se limite pas à un exercice physique, il constitue également une pratique sociale et culturelle porteuse de valeurs éducatives. A travers l’éducation par le sport, il s’agit d’atteindre des objectifs d’insertion, de citoyenneté, de vivre-ensemble et d’équilibre psychologique. Ce sommet africain constitue une opportunité pour consacrer le leadership de notre pays en la matière », déclare Saaïd Amzazi, ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

«La force du sport peut contribuer à l’éducation des enfants, à libérer le potentiel des personnes à besoins spécifiques, à favoriser l’égalité des chances, à comprendre d’autres cultures, à mener une vie digne, à nous unir autour d’un continent fort sur le plan économique et social, fort par sa jeunesse, par ses femmes et par ses hommes», déclare Mohamed Amine Zariat, Ashoka Fellow et président fondateur de l’ONG TIBU.

Ce premier sommet de l’éducation par le sport en Afrique, prévu à Casablanca du 04 au 06 avril 2020 et auquel prendront part près de 8.000 participants et une cinquantaine d’experts internationaux issus de 18 pays réunira la famille du sport, les éducateurs et coachs sportifs, les ONG et la société civile sportive, les jeunes sportifs et leurs familles, les élus et membres des gouvernements africains, le secteur privé de l’industrie du sport, les entreprises socialement engagées dans le domaine du sport, les gloires et les champions sportifs, les experts, les chercheurs et les leaders qui œuvrent à favoriser l’accès au sport auprès de tous.

Le thème choisi pour ce sommet africain souligne l’importance de réunir l’ensemble des acteurs nationaux, régionaux et mondiaux qui participent de près ou de loin à la promotion et au développement du sport en tant que moyen d’éducation, d’inclusion économique et sociale, d’égalité des chances et de développement durable. L’échange et la collaboration entre l’ensemble des acteurs de l’écosystème sont une nécessité afin d’initier des discussions entre intervenants et experts sur la nécessité institutionnelle et identitaire du sport dans le modèle de développement des pays africains, de partager les bonnes pratiques et programmes prometteurs qui répondent à des problématiques sociales à travers le sport, de célébrer les réussites locales et régionales utilisant le sport comme un moyen de changement social et d’élaborer une stratégie de plaidoyer efficace auprès des gouvernements et l’Union du continent africain.

Source : Aujourd’hui.ma