Le Maroc a entrepris sa réforme universitaire en septembre 2003 dans le cadre de l’harmonisation des cursus d’enseignement supérieur avec les standards européens afin de permettre d’accroître les mobilités des étudiants marocains à l’étranger ainsi que la mobilité entre disciplines et formations.

Principe du système LMD :

Depuis 2003, les enseignements supérieurs sont organisés en semestres composées d’unités d’enseignement (U.E.) Ces derniers sont organisés en domaines regroupant un ensemble cohérent de filières et de spécialités.

Structure du système LMD :

le système LMD (Licence – Master – Doctorat) s’articule autour de 3 cycles de formation :

  • Licence (L) : diplôme de niveau bac+3 (licence fondamentale ou licence professionnelle). La licence est le 1er grade du cycle d’enseignement supérieur correspondant aux 3 premières années d’études. Le diplôme de licence est obtenu au terme d’un parcours organisé en 6 semestres.
  • Master (M) : diplôme de niveau bac+5 (fondamental préparant à la recherche ou spécialisé). Le master est le 2e grade du cycle d’enseignement supérieur conduisant aux études doctorales ou à une activité professionnelle. Ce diplôme se prépare sur deux années (M1 et M2). Il est organisé sur deux années soit 4 semestres  qui se déclinent en spécialité et parcours recherche (inscription en doctorat) ou professionnel (insertion au marché de l’emploi).
  • Doctoral (D) : diplôme de niveau bac+8 sanctionnant un travail de recherche dans le cadre d’une thèse. Le doctorat représente la dernière phase du parcours LMD. Cette phase est destinée aux titulaires du Master désireux d’entamer des études de recherche. Elle se prépare en trois années ou plus après le Master.

En parallèle  à ces trois diplômes, les établissements d’enseignement supérieur au Maroc délivrent des diplômes spécifiques dits d’université ou d’établissement qui correspondent à un domaine.

Les conditions d’accès, la durée des études, le mode d’évaluation peuvent être différents d’un établissement à l’autre.